Version imprimable

Current Size: 100%

Randos coup de coeur dans l'Albanais

A la une

L'Albanais compte une vingtaine d'itinéraires balisés, de 30 minutes à 6 heures de marche. En voici trois, à emprunter idéalement en famille, au dénivelé doux, promesse de beaux panoramas et de curiosités remarquables en chemin !

Le sentier de la pomme

Cette balade familiale à proximité de Rumilly, sur la commune de Boussy (départ situé à la salle des fêtes), alterne passage en sous-bois, et d'autres plus champêtres, dans lesquels s'épanouissent plusieurs vergers. Hôtes d'une biodiversité intense, ils abritent de nombreux pommiers. D'où le nom du sentier, qui est aussi un clin d’œil appuyé à la variété locale star, la Croison de Boussy. Selon la légende, cette petite pomme jaune et rouge, aurait été ramenée de Russie par un grognard de Napoléon.

Boucle bucolique et même parfois sauvage, le sentier de la pomme est le terrain d'entraînement privilégié d'Alain Favre. Habitant Boussy, village dont il est l'un des élus municipaux, cet informaticien est depuis une quinzaine d'années, un grand amateur de trail. Plusieurs fois par semaine, il effectue les 8 km de cet itinéraire vallonné dont il ne se lasse pas. "Le sentier offre une vue magnifique sur le Semnoz, le Revard, le Margeriaz ou encore la montagne de Bange, avec en toile de fond, la chaîne de Belledonne. En chemin, on peut admirer plusieurs maisons fortes, comme le Château de Lupigny, datant du 15e siècle, dans lequel le propriétaire a aménagé des chambres d'hôtes". Alain Favre affectionne tout particulièrement la partie du sentier qui passe à proximité du Chéran pour la fraîcheur des lieux quand il fait très chaud.

"Comptez 2 heures 30 maxi pour boucler ce circuit varié, en profitant du paysage", précise ce fondu de nature. Et pour ceux qui voudraient rallonger leur escapade, Alain indique que le sentier de la pomme est le point de départ de nombreuses autres balades, à découvrir auprès de l'Office de tourisme de l'Albanais.

Village de Boussy

 

Le sentier de l'écureuil

Créé en 2009, le sentier de l’Écureuil démarre au lieu-dit Pringy sur la commune de Massingy pour une sortie de 2 heures environ. Pour Jean-Luc Bernard, maire du village, ce sentier inscrit au PDIPR (Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée) dont il est le référent, est tout simplement l'un des plus beaux de la région ! Progressant entre forêts et plaines, il offre un panorama magnifique sur tout l'Albanais et les sommets des Bauges, des Bornes et des Aravis, notamment le Semnoz ou la Tournette. "Je conseille aux randonneurs d'emprunter la variante du circuit, qui conduit jusqu'au site de décollage des parapentes et des deltaplanes à Cessens, via le col du Sapenay. Elle rajoute 40 min à l'itinéraire principal, mais à l'arrivée, ils seront récompensés par la vue exceptionnelle sur le lac du Bourget, la Chautagne et, au loin, les montagnes du Bugey et du Jura, d'où se distingue le Grand Colombier. C'est vraiment un endroit privilégié pour profiter du ballet des parapentistes et jouer les contemplatifs".

Le sentier porte bien son nom ! Dans les nombreux sous-bois traversés, il est facile d'apercevoir des écureuils en train de faire leurs stocks de nourriture pour l'hiver. De même, les lève-tôt pourront surprendre des hardes de chamois qui fréquentent assidûment la montagne de Cessens.

Possibilité de rejoindre d'autres balades depuis le circuit, comme le sentier du sanglier (3 heures).

Le sentier offre une vue exceptionnelle sur le lac du Bourget

 

Pratique : les topo-fiches de ces deux sentiers sont en vente à l'Office de tourisme de l'Albanais. Elles indiquent pour chacun d'eux la direction à suivre, recensent les curiosités en chemin (patrimoine naturel et bâti) et les panoramas auxquels ils donnent accès (1€ la fiche, 5€ le pack de 7 fiches)

 

Le sentier du Chéran sauvage

3e randonnée coup de cœur de notre sélection : le sentier d'interprétation du Chéran sauvage, véritable ode à Dame nature ! En l'empruntant, on découvre qu'il n'y a pas qu'en Irlande ou en Alaska que subsistent des cours d'eau préservés, Graal des amateurs de pêche sportive en rivière ! En effet, dans l'Albanais coule l'une des dernières rivières sauvages françaises, le Chéran. "C'est une véritable pépite, un paradis pour la faune et la flore", s'enthousiasme Pascal Grillet, secrétaire de l'AAPPMA de l'Albanais. "Le bassin versant du Chéran a d'ailleurs été pilote pour établir les conditions d'attribution du futur label Rivières sauvages, créé par le Fonds pour la Conservation des rivières sauvages, et auquel le site est candidat".

L'association des pêcheurs de l'Albanais et son homologue du Châtelard sont à l'origine du sentier du Chéran sauvage, initié dans le cadre du programme européen Leader. Cet itinéraire pédagogique permet d'explorer en famille et au fil de l'eau, ce patrimoine naturel remarquable et ses environs. Il a été aménagé depuis l'an dernier sur un tronçon de la rivière allant de la cabane de pêcheurs de Cusy, jusqu'au début de la forêt vers les gorges, en direction du pont de l'Abîme. Ce parcours d'1h30 s'inscrit dans une démarche visant à valoriser le milieu aquatique exceptionnel du Chéran auprès du grand public, et à développer le tourisme de pêche sur le territoire. Il est jalonné par une quinzaine de dispositifs d'information (panneaux, bornes sonores), dont le fil conducteur est la truite sauvage du Chéran. Ils renseignent sur le cours d'eau, sa biodiversité avec ses espèces emblématiques, dont la fameuse écrevisse à pieds blancs, mais aussi son environnement immédiat. Le circuit est par ailleurs couplé avec le sentier géologique "le Chaos du Chéran" du Parc naturel régional du massif des Bauges, eau et géologie étant intimement liées.

Parcours interactif en autonomie, il s'accompagnera bientôt d'un livret pédagogique pour les enfants et d'un jeu de l'oie, supports ludiques qui devraient ravir vos graines d'explorateurs, peut-être futurs pêcheurs. "On peut aussi faire sa découverte en compagnie de Fred Pégeot, moniteur-guide de pêche à la Maison Pêche Nature pour avoir encore plus d'informations", précise Pascal Grillet pour qui les meilleurs moments de la journée pour parcourir ce sentier sont incontestablement le matin ou en fin de journée. Et cela quelle que soit la saison pour vivre des expériences sensorielles différentes.

La rivière du Chéran

©Actumontagne pour l'OT de l'Albanais

Vous aimerez aussi

Reportages
J'ai testé pour vous... le golf de Montrottier
Reportages
J'ai testé pour vous... l'atelier du sculpteur Ramel
A la une
Vive le printemps !
Reportages
J'ai testé pour vous... les lamas de Salagine
Reportages
J'ai testé pour vous... la visite de ferme
A la une
Base de loisirs de Rumilly
Reportages
Précieux Chéran !
A la une
24 heures dans l'Albanais
A la une
Pédale douce dans l'Albanais

Office de tourisme de l'Albanais en Pays de Savoie

  • France
  • Rhône-Alpes
  • Haute-Savoie
Comment venir ? lien cible